La population a fortement progressé depuis 1962. La Commune comptait à l'époque 675 habitants...

Les Armoiries

Notre Commune a adopté les armoiries de Marchiennes "d'or à l'escarboucle de sable de huit rais, chargée en cœur d'un rubis de gueules, au chef d'azur chargé de trois gerbes de blé d'or". Rappelons que l'Abbaye de Marchiennes, en 877, reçut du roi carolingien Charles le Chauve le village de Gouy en Ostrevant ("Villam Gaugiacum in pago ostrebanno"). Les armoiries ou armes sont des marques de reconnaissance ou signes distinctifs propres à un individu, une famille ou une collectivité, représentées sur une surface géométrique (l'écu). Dès l'Antiquité, ces emblèmes en couleurs furent peints sur les boucliers ou les cuirasses des guerriers afin de les identifier au cœur des batailles. L'usage des armoiries n'a jamais été réservé à la noblesse. En fait, tout le monde a pu – et peut encore de nos jours – prétendre à un blason : non seulement les souverains et seigneurs nobles, mais aussi les villes, les départements et provinces, les communautés religieuses, les corporations, les bourgeois, les marchands, les ecclésiastiques, les femmes, et même les paysans.

C'est au cours du XIIème siècle que l'héraldique, science auxiliaire de l'Histoire traitant de la connaissance et de l'art du blason, se précisa selon des règles rigoureuses et strictes. Le choix du motif figurant sur les armoiries dépend du goût personnel de celui qui les adopte : simple fantaisie, désir de commémorer une alliance ou un patronage, rébus sur le patronyme, allusion aux occupations ou sentiments, etc… On emploie un langage imagé, graphique, codifié, symbolique.

L'ECU est le bouclier – support des armoiries. Ici, forme triangulaire du XIIIème siècle (dit "Français Ancien").

LES EMAUX (couleurs) : l'Or (jaune pour le champ ou fond) symbolise la richesse, la noblesse, la foi.
L'Azur (bleu pour le chef ou tiers supérieur) symbolise la loyauté, la justice, la sagesse, l'ordre, la majesté royale.
Le gueules (rouge pour le rubis) symbolise la force, le courage, l'amour de la Patrie, la charité.
Le sable (noir pour l'escarboucle) symbolise l'humilité, la patience, l'obscurité.

LES FIGURES : L'escarboucle provient de l'armature métallique qui renforçait l'écu primitif en bois.
Les huit rais sont pommetés en leur centre et fleurdelisés à leur extrémité et se développent comme des rayons de roue.
L'anneau du centre est occupé par une escarboucle, pierre précieuse, naturelle, non taillée (ici un rubis) ayant la forme d'un cabochon.
Les gerbes de blé, non liées, symbolisent traditionnellement la fécondité et sont rangées en fasce (horizontalement).

En France, seule l'héraldique urbaine a une existence légale.
C'est dans les armoiries des communes que se reflètent les visages des ancêtres, les souvenirs du passé, les symboles des traditions, les résumés de notre histoire.
 

De "Villam Gaugiacum in pago Ostrebanno" à "Gouy sous Bellonne"...

877 : Villam Gaugiacum in pago Ostrebanno (Gouy en pays d'Ostrevent) – (cartulaire de Marchiennes)
1102 : Goyacum
XIIIè : Goy d'Alès Belonne
1429 : Gouy
1613 : Gouy-en-Ostrevant
1789 : Gouy-sous-Bellonne (inchangé depuis cette époque
1798 : Gouy faisait partie de la gouvernance d'Arras, districts de Arleux en Palluel et son église était consacrée à Saint-Georges

Situation démographique

La population a fortement progressé depuis 1962. La Commune comptait à l'époque 675 habitants.
En 1968 elle est passée à 692 citoyens puis 873 en 1975, 1208 en 1982, pour atteindre 1321 âmes en 1990 et redescendre à 1298 en 1999.
En 2008, la commune s'élevait à 1247 habitants puis 1339 en janvier 2013.
Au dernier recensement, la Commune compte 1358 habitants.

L'évolution démographique de Gouy-sous-Bellonne a obligé les Conseils Municipaux successifs à changer de Mairie.
La première construite vers 1925-1928 est située Rue du Calvaire et abrite la Maison des Associations.

La seconde, ancien presbytère, est devenue Mairie en 1981, elle abrite aujourd'hui le siège de l'Association Multi-loisirs Intercommunal. L'actuelle est située 3 Rue d'Estrées. Elle a été inaugurée le 22 mai 2004.

Les Maires de Gouy-sous-Bellonne

1909 - 1912 : M. LAFORGE Sylvestre

1912 - 1919 : M. MERCIER Emile

1919 - 1925 : M. CARRE Jean-Baptiste

1925 - 1936 : M. GALEZ Moïse

1936 - 1947 : M. LUCAS Alexandre

1947 - 1954 : M. LEROY Léon

1954 - 1967 : M. DUBOIS Albert

1967 - 2008 : M. MERCIER Louis

2008 - : M. HERMANT Jean-Marie (maire actuel)